Salon du rhum de spa 2017

Après mon superbe article sur le Whisky live, découvrez ici celui sur le salon du rhum de Spa. Les descriptions des rhums dégustés sont assez brèves puisque qu’il n’est pas facile lors d’un salon de prendre le temps pour trouver les mots justes sur les dégustations et qu’en plus de cela, je n’ai pris aucune note. Je vous indique donc ici plus mes appréciations 🙂

Après un « tapissage » en règle, rendez vous devant les portes du casino de Spa où le salon a lieu pour la troisième fois. 13h02, les portes s’ouvrent, nous récupèrons nos pass, verres, bics et c’est officiellement parti !

Nous commençons directement par aller faire un petit coucou à Florent de La Compagnie Des Indes où je teste le nouveau jamaicain, le New Yarmouth 2005/2017 à 55%. C’est très très jamaicain; solvant, olive et fruits. Un très bon choix pour les personnes qui voudraient tester ce genre de produit. C’est plein de peps sans être trop destructeur 🙂

En grattant un peu, Florent nous envoie son Hampden 24 ans qui est une bombe… Ananas, vernis, vanille, tout y est, un superbe Hampden.

Après cette belle entrée en matière, petit détour chez Karukera où l’accueil est vraiment top. Pomme de terre sur le gâteau, leur stand est à côté de celui de Dictador, autant vous dire que la vue était plus qu’agréable 🙂

En discutant, je découvre la nouvelle version de l’intense qui m’a parue tout aussi réussie que le premier batch. Il fait 4% de plus mais est vraiment agréable à la dégustation. Un vrai concentré de canne.

C’est à ce moment que nous rencontrons un beau paquet de français, les gars de la confrérie de la canne 2.0, l’homme à la poussette (sans poussette pour l’occasion), Benoit Bail et Jerry de la confrérie du rhum, et plusieurs autres « sommités » de ce petit monde qu’est le nôtre.

Je dois bien vous avouer que cela m’a vraiment fait plaisir de les rencontrer en vrai, cela restera un de mes meilleurs moments de ce salon.

Place au stand collector où nous pouvons déguster en gros ce que l’on veut. 1 rhum de la zone « or » composé du Enmore 95, diamond/versailles 96, JM89, foursquare 85. 7  rhums en zone silver et 2 en zone bronze. Personnellement, j’ai samplé 7 références pour les déguster à mon aise chez moi.

Mon premier dégusté sur place était donc le Hampden Wild Parrot batch 1… une licorne pour beaucoup de monde tellement celui-ci est parti vite !

Donc, pour faire hyper rapide voici ma note:

Le wild Parrot 1, c’est comme le HLCF d’habitation velier mais tu sais encore parler après….

En gros, nous avons un nez de fou typique Hampden sur les fruits et le vernis. La bouche est d’une douceur incroyable avec un alcool hyper bien intégré mais avec une vrai explosion de saveurs. C’est vraiment un rhum incroyable pour ceux qui aiment Hampden.

Le Hampden LROK d’excellence rhum est lui aussi une très belle réussite, très agréable à déguster, sans agressivité.

D’autres rhums ont été dégustés durant les 2-3 passages dont un bielle 2001 réduit que j’ai trouvé très fruité et agréable et un Courcelles 72 manquant cruellement de longueur…

 

Retour dans la zone classique avec un passage chez Toucan histoire de voir ce que cela raconte…. quel accueil ! Cat, on la voit 2 secondes et elle te parle comme si tu étais son meilleur ami depuis 20 ans, j’adore 🙂

Donc je teste le toucan blanc que j’ai trouvé très agréable, très frais et fruité… une belle surprise.

Départ pour HSE où Cyril est là pour nous accueillir. Première fois que je le rencontrais, c’est quelqu’un de vraiment charmant et cool. Il nous rince notre verre au HSE XO car l’eau est le pire ennemi du rhum selon lui…. grande classe !

Après ce petit rituel, nous testons la finition sauternes 2005 et on retrouve vraiment bien HSE avec un côté plus doux et rond. J’aime cette finition, je pense que c’est même la seule que j’ai trouvé sympa car les autres prennent trop le dessus sur le rhum, ce que je trouve personnellement dommage.

Ensuite, nous nous dirigeons chez l’Esprit pour découvrir leur foursquare. Très bon, gourmand et limite sucré. Vraiment agréable malgré le 64 watts.

Le port mourant est quant à lui superbe au nez mais l’amertume typique des PM me gâche la dégustation… j’accroche vraiment pas à ce mythe….

Départ chez Samaroli où je rencontre Jérome de Rhum n’ Whisky  juste après avoir reçu un trois rivières 1953 de la part d’un gars hyper chouette du coup ! Très pomme/poire et un beau nez ‘oldSchool’…

J’aurais du le sampler car là je l’ai dégusté en mode #onseprendpaslatête et c’est dommage mais bon, cela reste génial comme occasion.

 

Je déguste un demerara verticale 03-04 qui serait un diamond et un uitvlugt. Le mélange des deux est vraiment très agréable avec le diamond qui prend le dessus pour un rhum gras et assez gourmand. Perso, j’ai trouvé ça top.

Suivi de leur Hampden (oui, le 4ème de la journée quand même, les rastas poussent…) qui est top bien entendu. Mais il coûte le double des autres (400€) que j’ai testé sans pour autant être clairement au dessus. Dommage …

Rapide passage chez New Grove pour voir ce que donne la cuvée spéciale pour le salon, et là très peu de surprise tant il est bon…. très fruité sur la mangue, l’alcool hyper bien intégré. Pas de fausses notes, vraiment un bon produit comme souvent chez eux !

Sur l’insistance de Jean Louis, nous filons chez Ferroni voir ce que cela donne. Je n’ai pas été très difficile à motiver car de ce que je peux entendre, ce monsieur fait des choses à tomber le cul par terre.

Et donc arrivé là bas…. ben je teste le jamaicain (tient le 5ème, tout va bien….) et franchement c’est top. L’alcool (>60%) passe super bien et celui ci m’accompagne durant une belle discussion avec un waarhumer et son père. Deux passionnés avec lesquels j’ai vraiment aimé discuter.

Dernier rhum de la journée avec l’overproof de Ferroni… c’est un blend d’agricole/mélasse en blanc légèrement vieillit titrant 74 %

Alors oui, ça picote forcément mais les 74% sont vraiment très calmes…. impressionnants ! De mémoire on est fort sur la Jamaïque (en même temps, vu ma journée même le café du lendemain avait des airs de vernis et d’ananas).

En se dirigeant vers la sortie, je remarque qu’en fait on a zappé Savanna…. Comme on est des gens biens, on s’y arrête pour déguster la nouveauté, un intense finition HERR.

Pour faire simple et rapide, oui encore je sais, c’est un HERR en mode poli. Tout y est mais en plus calme, en plus doux…. une très belle réussite !

En partant, on se « trompe » de côté et on arrive chez les petits arrangés de ‘ced 🙂 Zut, on va devoir s’y arrêter 🙂

Et là, je teste le pomme/poire bio, le noix de macadamia et surtout une expérience avec un blanc vieilli dans un fût de Saint Emilion…. une vrai tuerie ! C’est super doux, sur la fraise avec une belle couleur rose. A commercialiser d’urgence ! 🙂

Après ce passage, direction le shop pour récupérer 2-3 bricoles et mon salon du rhum se termine là…. pour mieux repartir au restaurant avec toute la bande !

Quelle belle soirée ensemble, entre éclats de rires et réflexions foireuses nous mangeons un très bon Hamburger histoire de se retaper … Le marathon se poursuit dans un bar un peu plus loin où nous pouvons déguster de belles bières, du rhum du whisky.

Vers minuit, je rentre pour de bon. Plein de souvenirs en tête et super heureux d’avoir partagé de chouettes moments avec de vrais passionnés !

Merci à tous !

  • 26
  •  
  •  
  •