Rhum

Caroni 1997/2021

On ne présente plus The Auld Alliance, le célèbre bar de Singapour où vous pourrez déguster de vieux whisky mythiques en passant par de très anciens cognacs ou calvados et pourquoi pas, avec le Caroni à… Roger 🙂 Hé oui, ma sélection à l’immense honneur d’être à la carte dudit bar 🙂

Et en plus, le gaillard qui gère tout cela, Emmanuel Dron, à un sacré palais et il sélectionne bon nombre de spiritueux par le monde. Celui qui nous occupe ce soir n’est rien d’autre qu’un Caroni de 23 ans, excusez du peu.

C’est donc en collaboration avec son comparse de Colheitas, importateur de porto et autres petites crasses à Singapour aussi, qu’ Emmanuel a été nous sélectionner un millésime 1997 de la défunte distillerie de Trinidad.

Titrant 51.1% d’alcool, ce Caroni a probablement quelques années de vieillissement à Trinidad même et une autre partie en Europe…

Nez

Elégant, fruité, gourmand, chaud et un brin sale…juste ce qu’il faut.

Directement, on sent qu’on va être sur un profil qui privilégie l’équilibre et la finesse… Non, ce n’est pas un Caroni 1993 « the beast », clairement on est juste à l’opposé.

Les fruits tropicaux tels que la banane, la mangue et les agrumes se mêlent à des effluves de vanille, térébenthine, de cuir, d’huile de garage, de fin boisé et de brioche sans que cela ne rende ce profil trop dirty.

Les 51.1% sont très bien intégrés à l’ensemble, rien ne dépasse, c’est très classe et cela semble vraiment être un bon Caroni facile et agréable à boire, hyper gourmand.

Hé oui, un Caroni n’est pas obligé de défoncer les dents du fond à coups de buches de bois cendrés 🙂

Bouche

Mon Dieu que c’est bien fait, un douce attaque sur le fruité et la brioche vient napper le palais, juste le temps de laisser le bois prendre le relais ainsi que le côté typiquement « garage » de la distillerie.

Les agrumes, la banane, le chocolat au lait, la vanille, le cuir précèdent une longue finale plus boisé où l’on pourra retrouver le style typique Caroni avec ses aspects de caramel brulé, caoutchouc, épices, tabac etc…

L’alcool est totalement intégré, on a ce qu’il faut de peps tout en gardant le plaisir de dégustation…top !

Prix

385€ … oui Caroni toussa toussa quoi 🙂

Conclusion

Quelle dégustation ! Vraiment le genre de Caroni que j’apprécie aussi…. On y retrouve tout ce qui fait Caroni, mais avec une texture et un équilibre impeccable.

Le long vieillissement, en partie continental est vraiment arrivé à un stade où ces Caroni s’expriment avec une rare finesse…

N’allez pas me faire dire ce que je ne dis pas, j’aime et apprécie les Caroni vieillis à 100% sur les tropiques aussi, bien entendu ! Il n’y a pas de mal à apprécier les deux, certains en doutent toujours, mais je vous assure que c’est possible et on le vit même plutôt bien !

Bon après, le prix va avec… Pour rappel, nous sommes en 2021 et les Caroni ne sont pas bon marché. C’est la vie, on ne va pas reparler de ça 107 ans 🙂

Note

90/100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *