Rhum

Some Kind Of Duchess Rum

The Duchess nous revient avec deux nouveaux embouteillages, un Ten Cane de Trinidad et un Mount Gay de la Barbade… et comme Nils est un gars super sympa, il m’a envoyé 2 samples !

Je vous propose donc un article express où je vais vous parler de ces deux dernières sorties…

Ten Cane 2008/2019 63%

Ten Cane Rum a été introduit en 2005 par Moët-Hennessy-Louis Vuitton, qui voulait viser les succès d’autres grandes marques de rhum. Il s’agissait de rhum pur jus blendé avec des rhums vieux de mélasse

Cependant, ces rhums ne se sont jamais bien vendus et au final, l’opération à tournée court. LMVH décida purement et simplement d’arrêter les frais en 2015 et nous voici donc avec une autre distillerie de Trinidad fermée !

Distillerie ? Pas certains car en lisant cet article, il semble que c’est Angostura qui produisait le rhum jusqu’en 2013, date où ils cassèrent leur contrat avec LVMH. Ten Cane fut ensuite produit chez Foursquare à la Barbade.

A l’occasion, il faudra se plonger plus sérieusement dans cette histoire… ou pas 🙂

[EDIT]

Et bien voila, on commence déja à se plonger un peu plus dans cette histoire, Sheldon Hosten vient de poster un chouette commentaire au sujet de cet article, je vous le traduit ici:

Cet embouteillage est la première version 100% pur jus de canne distillé à partir d’un pot still, d’après Richard Seale qui aurait vendu les fûts à Scheer.

La distillerie a bien été construite à partir de zéro, Angostura ne se chargeait que de l’embouteillage et fournit du rhum âgé pour la deuxième version.

Merci à lui !

[/EDIT]

A noter que cette version à vieilli 7 ans sur l’île, puis a été priée de partir voir ce qu’il se passait en Europe.

Nez

Caramel, citron, herbe, vanille, fruits rouges, caoutchouc, alcool, sucré brun, chocolat noir, huile de garage, terreau, bougie, le tout avec un côté un peu sale…

En fait, l’ombre de Caroni n’est pas loin, mais pas de risque de s’y tromper non plus. Ce n’est clairement pas un Caroni… et c’est assez logique au final vu que c’est pas un Caroni (je répète Caroni, c’est juste pour le référencement).

Je dirais que ça ressemble un peu à Foursquare en fait, avec un côté plus crade que ce que Richard accepterait 🙂

Ça pique un peu quand même un peut par contre les 63% sont biens présents 😕

Bouche

Puissant, gras, vanillé, sucré, chocolat au lait, vanille, fruits exotiques, raisins, un peu de fumé et de boisé…

C’est plutôt gourmand et pâtissier en fait, on y trouve encore un petit un côté Barbade crade avec une finale sur le fruit sec et le chocolat noir amère.

Petit bémol, je trouve cela un peu trop écœurant tellement c’est gras en fait… le raisin très sucré est un peu trop présent par exemple, mais c’est plus pour chipoter. Le fan du Foursquare destino devraient aimer cela.

Prix

95€

Conclusion

Très bien ! un peu écœurant certes, mais on passe un très bon moment avec ce rhum… Du coup, c’est plutôt étonnant de se dire que la marque a été arrêtée car si tous les jus sont de cet acabit, ça valait le coup.

Après, ils vendaient ça à 40%, ça doit être nettement moins funny que cette version.

The Duchess nous offre là encore un beau moment avec un rhum assez méconnu et qui sort du classique Jamaica ou Barbade. Bravo !

Score

88/100

Mount Gay 2000/2019 54.3%

Embouteillé en 2000 à la Barbade, ce rhum est resté sur place durant 6 ans. Embouteillé brut de fût à l’âge de 19 ans, ce rhum titre 54.3%

Nez

Assez léger et fruité, j’y retrouve pas mal d’agrumes, de citron et d’orange, un ananas légèrement acide ainsi qu’une pâte d’amande.

C’est légèrement brioché/pâtissier et un fin boisé cendré ainsi que du poivre sont à noter aussi.

C’est un nez plutôt subtil, léger et dont les 54% ne provoquent en aucun cas des picotements aux nez…

Bouche

Barbade en plein, c’est fruité, légèrement caramélisé avec une finale plus sur les fruits secs, le miel et le chocolat au lait.

C’est plutôt gourmand et frais, avec une belle touche citronnée… limite un cake au citron en fait.

Le boisé est plus présent qu’au nez mais nettement moins que ce que l’âge du bestiaux laissait penser. Quelques traces de bois, de vanille ainsi que du poivre 5 baies sont là mais ça reste assez contenu.

Les 54% sont plus présents en bouche et ajoutent du peps à l’ensemble. Ca pique légèrement mais sans gâcher le plaisir de dégustation.

Prix

105€

Conclusion

Très belle surprise, un rhum sympa et agréable à déguster. Aucune fausses notes pour un rhum qui saura ravir les novices en quête de sensations fortes et les amateurs plus « aguerris ». re Bravo Nils 🙂

Score

88/100

Allez, petit bonus avec des publicités Ten Cane originales… Sympa 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *