Je vous propose un retour sur un île que j’affectionne particulièrement pour ses rhums: Trinidad…Sauf que cette fois ci, nous ne nous arrêterons pas chez Caroni mais chez le voisin: TDL pour Trinidad Distillers Limited avec un rhum distillé en 2000 et mis en bouteille par Swell De Spirits.

Filiale d’ Angostura et aussi une sorte de courtier en rhum comme peut l’être E&A Scheer. Du coup, la plupart des rhums vendus par TDL sont des Angostura, mais pas que…

Il faut savoir aussi que l’ombre de Caroni ne plane jamais loin car une très grosse partie du stock restant après la fermeture a terminé là bas, d’où la précision sur le rôle de courtier.

Et comme j’avais envie de légèrement me documenter sur le sujet, voici ce que j’ai réussi à glaner à gauche à droite concernant TDL en guise d’introduction.

Petit historique

Etroitement lié aux Bitter Angostura, élaborés en 1824 au Venezuela (et non à Trinidad) par un certain Docteur Johann Siegert, TDL sera toujours associé à ces derniers. Angostura étant le nom de la ville où cet élixir médicinal est né.

Mais après le décès de ce cher Johann, les héritiers décident de transférer la production à Trinidad en 1875, ce qui fait que pour beaucoup de monde, c’est un produit originaire de Trinidad.

Mais non, cette affirmation est aussi fause que de dire que Metallica est le meilleur groupe de metal au monde !

Mais que faut il pour fabriquer cet élixir ? Et bien du rhum et de la gentiane, de l’écorce d’oranges, des substances amères et des aromates divers et variés… Du coup, ces gens là achetaient pas mal de rhum pour produire leur amère qui allait de succès en succès.

Et forcément, à un moment donné ils se sont posés la question classique et légitime: « et si nous faisions notre propre rhum, ça nous coûterait moins cher non ?« . Enfin, j’imagine que cela a été un début de réflexion en tous cas, on ne m’a pas invité à la réflexion ce jour là.

Donc en 1949 est fondé Trinidad Distillers Ltd par Angostura et a pour but de distiller des mélasses locales afin de produire ce qu’il faut de rhum pour confectionner l’Angostura Bitters. Le surplus de rhums étant vendu alors en bulk.

C’est ainsi qu’en 1959, l’ Angostura Old Oak Rum est même lancé sur le marché car le rhum possédait un très bon retour sur investissement. C’est au même moment d’ailleurs qu’un Old Cask Rum est mis sur le marché par une certaine distillerie Caroni.

En 1973, Angostura rachète la distillerie Fernandes et les Black Label Rum et Forres Park Puncheon Rum viennent compléter l’offre en rhum de la société.

Enfin, à la fermeture forcée par le gouvernement de la distillerie Caroni, TDL devient l’unique producteur de rhum de l’île… Voila pour le très rapide état des lieux 🙂

N’hésitez pas à aller voir cet article très intéressant sur ce sujet pour en apprendre plus.

TDL 2000/2022

Sélectionné par Swell de Spirits et les Clos des millésimes, ce TDL a été distillé en 2000 à partir de leur colonne à distiller et a vieilli dans les chais de TDL durant 15 ans avant de revenir en Europe où il sera resté 7 ans de plus en fûts.

Embouteillé brut de fût, ce rhum titre 57.5% d’alcool et est limité à 356 flacons de 50cl.

Cet embouteillage est exclusivement disponible au clos de spiritueux, et ce afin de fêter l’ouverture de la nouvelle boutique à Bordeaux.

Après être complétement tombé sous le charme du TDL 2001 de Rum Artesanal, le 2003 de la compagnie des indes et le récent 8 ans de chez Bristol, j’avoue que la publication de la nouvelle annoncant ce dernier m’aura bien excité, comme une groupie pouvait l’être face à David Coverdale (et probalement inversément)

Dernière chose, par soucis de transparence, je vous signale que j’ai gentillement reçu cette bouteille par le clos des millésime. Bien entendu, cela m’a fait hyper plaisir mais ne rentre pas en compte dans ce qui suivra.

Nez

Très belle corbeille de fruits, d’abord tropicaux avec de la mangue et de l’ananas et ensuite avec une pointe d’acidité venant des fruits rouges comme le cassis et la groseille.

Une marmelade de zestes d’orange et d’abricots vient enfin terminer ce panier décidément bien garni !

Le chocolat au lait accompagné de fruits secs grillés légèrement nappés de caramel beurre salé ainsi que le miel arrivent ensuite pour ajouter un côté très patiné et gourmand à l’ensemble.

Quelques épices tels la muscade, la vanille et un côté plus végétale complètent ce nez très parfumé.

La fraicheur mentholée que l’on peut souvent retrouver sur certains TDL est présente ici aussi et permet probablement de ne pas tomber dans un profil trop lourd voir écœurant.

Bouche

Nous retrouvons vite ce paniers de fruits en bouche, toujours aussi exotiques et légèrement acides. L’ananas se veut rôti, la mangue légèrement sechée et poivrée, l’abricot est toujours présent et quelques notes plus acides avec les fruits rouges reviennent ensuite.

L’encaustique, le miel, le beurre et la cire d’abeille ajoutent ensuite une couche très gourmande à toute cette marmelade de fruits.

La finale propose plus d’arômes boisés avec un chocolat au lait très gourmand, quelques épices, des fruits secs et du sucre brun caramélisé.

L’intégration de l’alcool est plutôt bluffante, tout est réellement fondu à l’ensemble et à aucun moment les 57% ne viennent trop nous chatouiller.

Prix

138€ (50 cl)

Conclusion

Ha ben ça c’est vraiment très très bon… c’est très gourmand, c’est patiné (légèrement en mode Foursquare), fort fruité et avec un alcool parfaitement intégré. Je suis extrêmement fan de ce genre de profils généreux mais sans jamais tomber dans le « vulgaire« .

Ca reste plutôt élégant, charmeur et pour un rhum affichant 22 ans au compteur, même si cela reste une somme, on ne peut vraiment pas dire que cela soit exagéré vu les prix de grands malades auquels nous sommes malheureusement de plus en plus habitués (tu vois mon regard se diriger vers le catalogue Antipodes de LMDW ??).

Bref, pour faire très simple et rapide, bombasse 😍

Score

91/100


Dernièr chose, mais ça c’est évidement très subjectif, c’est très beaux et je ne peux que féliciter l’artiste pour ce superbe boulot.

N’hésitez pas à aller checker sa page instagram, je suis plutôt fan aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.