Article de saison, parlons un peu de whisky Irlandais avec la nouvelle micro cuvée de Waterford, « Pique-Nique »… si on part, bien entendu, du principe que notre été bien pourri nous aura permis quelques pique-nique, ce nouvel assemblage étant sensé « vous emmener dans une douce nuit d’été… »

Et comme toujours avec eux, la traçabilité est de mise avec ce code C003VAR-01, et nous apprend que les whisky composant ce jeune assemblage ont vieillis dans toutes une série de différents fûts de vins français, Château Lafite Rothschild, Château Leoville, Rivesaltes ainsi que dans des fûts d’ex Maderes … Le whisky le plus âgé date de 2016 et l’assemblage titre 50% pour une édition limitée à 2750 (superbes) bouteilles.

Nous partons donc sur un whisky bien vinifié semble-t-il… Pourquoi pas après tout, Mr Reynier étant plus que très fan de ce genre de choses.

Nez

Fruité, malté et mielleux… On a vraiment l’impression d’être dans le jardin lors d’une douce nuit d’été ! Non, je déconne, ça donne pas trop cette impression, même si je ne sais pas trop ce que cela pourrait donner en fait 🧐.

Par contre, ça sent très bon là dedans ! On a pas mal d’orange sanguine, de fruits rouges, de malt, de miel, d’herbes, de menthe ainsi qu’une pointe plus chocolatée, de nougats et légèrement iodé.

Un nez assez complexe et bien parfumé que l’on doit probablement en grande partie à ces différents fûts de vin français.

Bouche

Là on sent directement que c’est jeune, ça pique légèrement et c’est assez fougueux.

Les fruits du vergers, les agrumes et pas mal de groseilles, framboises, rubarbes viennent directement nous chatouiller les papilles…ensuite, le malt et un côté herbeux avec quelques sensation de gazon fraichement tondu (lors d’une douce nuit d’été bien entendu).

La finale nous apporte son lot de chocolat, épices et encore cette nougatine assez sympathique.

Conclusion

Très chouette jeune assemblage, très parfumé et frais qui se déguste tranquillement. Probablement un peu trop vif, on sent que les whisky sont encore jeunes, mais une petite goutte d’eau l’assagit sans trop lui faire perdre de son fruité et gras.

J’imagine que son nom vient en partie de là, celui ci lui va pas trop mal en fait.

Après, ça reste quand même 95 boulles pour une whisky relativement jeune, ça fait cheros tout de même je trouve.. Moins qu’un triste Hampden <>H 2016, mais cher quand même 🙂

Prix

95€

Note

84/100

1 Comment

  1. Beaucoup de Marketing mais au final, les jus sont très bons !

    Belle continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.