Une nouvelle distillerie est toujours un petit évènement en soi, alors quand on apprend que ce sera en Guadeloupe et qu’ils vont produire du pure jus de canne, c’est un peu la fête à la maison ! C’est donc avec pas mal d’attentes que je vais pouvoir découvrir le fruit du travail de la distillerie Papa Rouyo, avec ce tout premier rhum blanc commercialisé, le Rejeton.

Par contre, cet article n’aura probablement pas beaucoup de sens si vous comptiez acheter ce Rejeton, car les 500 quilles disponibles sont toutes parties le jour même de leur vente à la distillerie… Prenons donc cette dégustation et cet article comme un premier aperçu de ce que Papa Rouyo pourrait nous proposer dans un avenir plus ou moins proche.

Concernant ce Rejeton, on apprend que qu’il est issu de trois variétés de cannes, R579, B69.566, et B80.0689, plantées et cultivées au Moule par l’un des « maitres-canniers ». Le Rejeton a été distillé dans l’alambic à repasse Papa Rouyo en février 2021 et réduit lentement à l’eau de source de Saint-Claude. Celui ci titre 56% à l’embouteillage et est strictement limité à 500 exemplaires donc.

Nez

Un bien joli nez assez parfumé se dégage directement du verre, on y retrouve une belle pâte de fruits, de la mangue séchée, de la banane verte, les agrumes avec le citron vert ainsi que quelques notes plus végétales, iodées voir légèrement cendrées.

Et bien entendu, ça pue bon la canne à sucre 🙂

Le rhum est gras sur les parois du verre et il se dégage de ce nez une certain sucrosité, limite une pointe plus caramélisée, mais discrète bien entendu.

L’alcool est relativement discret.

Bouche

La bouche est plus vive que ce qu’on trouve au nez, une pointe de réglisse vient se mêler aux notes plus fruitées et étonnement, le gras qu’on pensait retrouver n’y est plus trop.

Le contraste est assez marqué en fait, je m’attendais vraiment à trouver un rhum bien gras, gourmand et fruité et au final, ce n’est pas trop le cas, malheureusement je dirais.

La finale est moyenne et légèrement métallique.

Petite déception donc, pur ce Rejeton perd assez bien en saveurs alors que le nez promettait tant.

Conclusion

Partant du principe qu’il s’agit de leur premier rhum blanc commercialisé, on peut dire que c’est vraiment prometteur pour la suite… Le nez est vraiment très agréable et parfumé, j’aime vraiment beaucoup !

La bouche est légèrement en deçà, le rhum est plus plat et nettement moins complexe qu’au nez, mais sans spécialement de fausse note. Juste que c’est un peu tristounet pure, mais ça passe plutôt pas mal en (ti) punch.

Est ce la réduction qui aurait légèrement gâché la fête ? Aucune idée, mais le potentiel découvert au nez est bien là !

Donc je dirais bravo à l’équipe, partir de zéro doit être un travail titanesque, je suis vraiment impatient de découvrir la suite !

Note

84/100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.