The Antigua Distillery 2012 (SC)

Nouveauté avec la dernière bouteille sortie pour les 70 ans de Velier, l’ antigua 2012 mais en version single cask.

Pour la petite histoire, Antigua Distillery est à l’origine des fameux English Harbour.

Lors d’une visite à la distillerie pour les sélections des 70 ans de Velier, Luca est tombé nez à nez sur 27 fûts spéciaux. Ceux ci, dû à un soucis technique, étaient trop chargés en congeners et on donc été mis sur le côté.

Luca étant  fan de ce genre de choses décide de goûter tout cela est achète le stock pour faire un blend.

L’histoire raconte que le fût n°2598 était le meilleur et sera embouteillé seul. C’est celui ci qui fait l’objet de la note ci dessous.

Le fameux fût 2598 ( © velier)

Du haut de ses 68.5%, ce rhum de 6 ans d’âge semble tout de même assez chaud, nous allons voir ce que cela donne mais cette courses aux watts peut des fois sembler exagérée.

Je sais que Luca aime ne pas trop toucher à ses rhums et encore moins aux single cask mais là, et sans l’avoir encore goûté, je me dis que ça fait tout de même beaucoup. Bon après je m’enfile de temps en temps des caroni à bien plus mais bon, faudrait pas que ça devienne la norme non plus ! 

Nous avons ici 44% de part des anges car vieilli entièrement à Antigue et ce rhum à 212gr/hlap d’esters. Si j’ai bien compris le truc, cela ferait un équivalent LROK chez Hampden (niveau esters bien sur).

Couleur: vieil or/acajou. Le jus est très gras, les gouttes sont lourdes et imposantes.

Nez: très pâtissier sur la vanille, la crème brûlée, la pâte d’amande, les agrumes. Un côté meringué/citron très agréable vient nous offrir un beau profil gourmand. 

Niveau fruits, nous sommes en plein dans la coco et une petite pointe d’abricot. Le nez est très frais et aéré.

Le caramel légèrement cuit ainsi que quelques épices viennent nous apporter un peu de chaleur… au fond de mon coooooeeeeur, il m’entraîne au bout de la nui… Ooops, désolé 🙂

L’alcool est présent sans que cela ne soit trop gênant mais ce n’est pas hyper fondu. Dommage.

Bouche: Assez vive et plutôt piquante, on sent vraiment les 68 watts. Le laisser un peu sur le côté devrait l’aider à s’ouvrir…

tic tac tic tac….

Une fois le calme revenu, le profil est déjà plus abouti et le tout reste très pâtissier et toujours cette coco et un aspect solvant.

Ce rhum ma fait vraiment penser à un uitvlugt 1997, ce qui est quand même un sacré référence !

Ce combo colle/coco/caramel/vanille/réglisse est vraiment proche d’un beau Bélize ou uitvlugt.

Dommage encore une fois pour ces 68 bourrins qui sont tout de même assez présents et rendent le rhum assez brutal.

Prix: 82€

Conclusions: Vraiment un très très belle surprise car pour le prix, nous avons un single cask de très belle facture.

Belize et Uitvlugt auront planés au dessus de nous tout au long de cette dégustation sans que cet Antigua ne soit un plagiat de ces deux premiers.

Avec l’oxydation, ce rhum devrait vraiment donner le plein potentiel.

Très belle sélection de Luca encore un fois ! Must have si vous le croisez… ce qui n’est pas gagné d’avance mais bon.

  • 36
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *