Chamarel 2010-2014/2017

Après l’anniversaire de la maison du whisky, voici les 70 ans de Velier… Avec son lot de sélections tout aussi impressionnantes.

Donc nos copains italiens sont en train de nous sortir la grosse artillerie afin de fêter ça dignement… entre les embouteillages hors de prix, les carafes de malades et la collection Warren Khong , nous retrouvons des rhums hors sujet je dirais (plus en tas d’autres spiritueux). Genre Luca les a bien aimé et donc il les sort en mode #bouteillenoire.

Sont dans cette “collection” ce Chamarel 2010-2014/2017, un père labat 2010 et un bielle 2007 single cask. Si vous voulez plus d’infos sur toutes les sorties, c’est ici que ça se passe.

Dans notre cas de ce soir, un blend de deux rhums Chamarel. Un 2010 et un 2014, le tout vieillit à l’île Maurice et “blendé” sur place j’imagine. Il s’agit d’un rhum pure jus de canne titrant 56.5% et limité à 1140 bouteilles.

Le tirage est donc limité mais elle restait +- facilement trouvable pour les plus débrouillards. Pas comme certains single cask (bielle, nine leaves, …) qui n’auront été en ligne que très peu de temps, voir pas du tout pour certains.

Phénomène de plus en plus fréquent d’ailleurs sur certains site web. Les bouteilles apparaissent en mode temporaire pour faire le buzz mais sont déjà en fait toutes vendues et passent du statut “Bientôt dispo” à “Rupture définitive” par magie…. no comment.

Perso, je n’ai jamais vraiment été tenté par Chamarel… pourquoi? ça c’est une bien bonne question et honnêtement je n’en ai strictement aucune idée. Le fait que Velier nous propose cette sélection à prix relativement correct m’aura fait franchir le pas. J’en conviens, c’est bateau,  mais bon…c’est comme ça.

La magie de la bouteille noire ? Peut être… les 56.5 watts ? Sûrement …

Bon allez, c’est bien beau tout ce blabla, mais qu’a t il a nous raconter ce chamarel?

Couleur: Une beau rhum légèrement doré. C’est plutôt huileux sans être trop gras.

Nez: premier nez assez végétal, suivi de pas mal de vanille, agrumes (orange) et un léger boisé. L’alcool est bien intégré et relativement discret.

Un nez plutôt frais et agréable.

Bouche:  L’entrée de bouche est plutôt vive et on retrouve la vanille, les agrumes, du chocolat ainsi qu’un côté fumé et de la coco.

Un aspect beurré, caramel est de la partie en fin de bouche et rend ce rhum plus chaud, gourmand

Coût: 79€, pour du velier, c’est limite bon marché.

Perso, j’aurais proposé ce rhum en version habitation velier. Je sais pas pourquoi mais pour moi il ne rentre pas dans la catégorie “bouteilles noires”.

Sans dénigrer aucunement cette série habitation velier que je trouve très intéressante, mais pour moi les bouteilles noires doivent contenir de l’exceptionnel et ici ce n’est pas le cas je trouve.

BonOK les Hampden HV sont exceptionnels mais bon, moi j’aurais foutu ce chamarel dans les belles bouteilles brunes, soit 😁

Mais le rhum reste très plaisant et agréable. Bon boulot.

 

  • 16
  •  
  •  
  •