Le culte de la bouteille noire….

Ces derniers mois, un bel effet waw à la Apple déferle sur le petit monde du rhum, j’ai nommé VELIER et ses célèbres bouteilles noires.

Velier est l’embouteilleur italien bien connu qui aura fait beaucoup pour le rhum en général (trop?) en mettant en avant de grands rhums comme les demerara et caroni vieillis sous les tropiques et souvent proposés à plus de 50%.

Avant lui, les rhums sélectionnés par des embouteilleurs étaient le plus souvent vieillis en Europe avec une évaporation moindre et un contact avec le bois moins prononcé du à la différence de climat. De plus, ils étaient souvent réduits à 43-46%. Donc, une petite révolution qui permit de faire découvrir des monuments comme les skeldon 73/78, albion 1994, enmore 1995, caroni 1982 etc etc etc

Velier contribua grandement au monde du rhum en faisant découvrir l’authentique rum anglais entre autre.

Le soucis est que les vieux embouteillages n’étaient disponibles qu’en Italie à des prix limites ridicules et furent donc soldout avant que cette “mode” n’arrive en France, Belgique, Allemagne etc …. Depuis, la vague Velier a fait beaucoup de fans (dont moi) et les anciennes bouteilles sont donc cultes et atteignent des sommes incroyables sur le marché de la spéculation (ce que je peux comprendre).

Du coup, quand maintenant Velier sort une nouvelle bouteille (bonne, moyenne ou ratée… en fait on s’en fout), tout le monde se jette dessus en espérant pouvoir faire X 4 dans les 6 prochains mois…. et là, j’ai plus de mal avec cette pratique 🙂

Tout cela savamment orchestré par l’importateur, quelques phrases chocs du patron sur les réseaux sociaux et une gestion des stocks et de distribution étonnamment défaillante 🙂

Résultat, le nouveau caroni 21 ans est proposé à 230€ (alors que son petit frère de 17 ans était lui proposé à 110€) et soldout en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Idem pour le 1994 de 23 ans.

Quand on dépense 290€ pour un nouveau caroni 23 ans, on a forcément du mal à être objectif si on le goûte (car certains crient au miracle sans même le déguster) et c’est là qu’ intervient la forme vicieuse du culte de la bouteille noire. Tout ce que propose Velier est-il forcément bon ? Certains oublient leur objectivité face à tant d’argent…

Vu que c’est cher, vu que c’est vieilli sous les tropiques c’est forcément bon…

Non, un rhum vieilli longtemps sous les tropiques ne donnera pas automatiquement un monument… ce n’est pas l’âge ou son lieu de vieillissement qui indique si le rhum est bon, ce serait bien trop simple 🙂

Il faut donc arrêter de boire des étiquettes !

Le tout tropical peut parfois jouer de vilains tours et nous servir un jus de bois, là où un rhum élevé en Ecosse nous amènera vers une belle complexité tout en étant un exemple d’équilibre. Je ne pense pas qu’un soit mieux que l’autre…c’est juste différent.

Il n’y a pas que Velier qui peut proposer de belles choses. Bristol, Cadenhead, rum cask, Kill devil, Origin R,  La compagnie des Indes, Samaroli, Silver Seal, Excellence Rhum etc etc etc ont tous de grandes qualités et de superbes sélections.

Les embouteilleurs officiels (les producteurs) sortent des produits magnifiques et bizarrement boudés de temps en temps par les amateurs…. Prenez le Foursquare 2004 brut de fût qui est toujours disponible pour 80€ max alors que son frérot de chez Velier (le 2006) a disparu des radars en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire et à un prix plus élevé. Pareil pour le Enmore 1993 de DDL toujours trouvable à l’heure actuelle.

Je n’ose imaginer le futur Saint James brut de fût qui devrait sortir pour les 70 ans de Velier alors que leurs magnifiques single cask 1998 sont toujours disponibles pour +- 120€.

Habitation Velier

Là où ce culte devient ridicule c’est lors de l’apparition d’ Habitation velier qui est une nouvelle “marque” de Gargano qui commercialise d’excellents rhums définis comme “Pure Single Rum”, c’est à dire issu d’un même alambic et vieilli sur place. Le truc qui est très drôle est que les bouteilles ne sont plus noires et allongées mais brunes et en forme de fioles de pharmacie. Du coup, ces rhums souvent excellents  se vendent moins vite que celles en noir.

Imaginez donc un Hampden HLCF dans une bouteille noire … Merci de l’avoir gardé en brun 😀

Drink Different !! 🙂

 

 

  • 158
  •  
  •  
  •