Rumporter, le célèbre magazine sur la culture rhum, vient de sortir sa première cuvée en partenariat avec Sodade du Cap Vert, et ils m’ont gentillement envoyé une bouteille afin de découvrir cela… Et on peut dire que cela tombe plutôt pas mal car je me faisais la réflexion qu’il serait chouette de découvrir les grogues de Cap Vert en fait.

En effet, après avoir vraiment apprécié le RAAR des amis des amis du rhum et le 59.8 de famille Ricci qui contenaient tous les deux une partie de Grogue, l’idée de se procurer un vrai grogue faisait clairement son chemin, comme quoi les hasards sont bien fait !

Afin de planter le contexte, je vous propose une rapide explication de ce qu’est le grogue:

Le Grogue est le rhum du Cap-Vert

Voila, je vous avais prévenu que ce serait rapide hein 🙂 Pour faire un rien plus précis, il s’agit d’une distillation de pur jus de canne, le plus souvent en alambic à repasse et souvent avec une longue fermentation. Un peu comme les Clairins à Haïti en gros.

Et ici, c’est chez Sodade donc qu’ils ont été sélectionner cette première cuvée, un grogue distillé à partir d’une seule variété de canne, dite « Bourbon » et embouteillé brut d’alambic à 44.7% d’alcool.

Nez

Le moins que l’on puisse dire est que c’est bien parfumé là dedans avec pas mal de notes florales, de canne fraiche, d’agrumes, de levures, de sirop de sucre.

Jusque là ça fait quand même fort rhum agricole Martinique par exemple, genre A1710, mais j’ai quand même décelé quelques notes un peu plus « fofoles » de sous bois/champignon ainsi que quelque chose qui me fait penser à du gaspacho poivré….

Alors oui je sais, normalement ça sent pas la tomate un rhum mais c’est ainsi 🙂 Après, c’est léger, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écris !

Le profil général est clairement dans le retenue et l’élégance et nous avons affaire à une très belle eau de vie qui semble se suffire à elle même.

L’alcool est vraiment bien intégré et rend ce nez vraiment hyper intéressant car on y revient un nombre de fois incroyable tant c’est sweet et riche et arômes. J’aime beaucoup !

Bouche

L’entrée en bouche est toute douce et nous donne une belle impression de sucrosité.

La suite est plus herbacée avec la canne fraiche, les herbes aromatiques, les levures et quelques traces plus fruitées avec la mangue entre autre et une belle rasade d’agrumes.

La finale n’est pas extraordinaire mais nous laisse de belles traces légèrement iodées et fruitées. L’alcool est toujours aussi bien intégré et propose une très belle expérience de dégustation, tout en gourmandise et élégance.

Prix

49€

Conclusion

Très belle eau de vie de canne où tout semble bien maîtrisé, c’est riche sans partir dans tous les sens et permet de découvrir une nouvelle facette de notre spiritueux préféré…

Si je devais le décrire rapidement, je dirais qu’on est clairement entre les rhums martiniquais style A1710 et les clairin. C’est typé mais très fin et élégant.

Par contre, j’ai essayé en ti punch et l’amertume du citron vert a été amplifiée avec le rhum, perso je suis d’avis que ce rhum se dégustera seul.

Score

87/100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.