Sur le blog à Roger, on aime bien entendu la canne et les céréales, mais on est assez fan du raisin aussi ! Et ça tombe bien, car pas loin de ma très chère Belgique se trouve un pays où on aime bien distiller du raisin: la France ! Et ce soir je vous propose une dégustation d’Armagnac mis en bouteille par d’autres amoureux du raisin, Grape Of The Art en Allemagne.

Et c’est lors d’une soirée de dégustation à l’aveugle que les 5 gaillards qui composent l’équipe sont « tombé sur le cul » en dégustant un armagnac qui s’était glissé dans le linup.

S’en suivi un petit séjour en France afin d’aller déguster et sélectionner quelques belles références… bon j’imagine que cela a légèrement été plus long que cela, mais en gros c’est ce qu’il faut retenir de cette belle histoire 🙂

Au menu de cet article, un armagnac sélectionné chez nos amis de l’encantada, du domaine « Le Frêche » et un autre directement sélectionné chez Séailles.

Le Frêche 2007 – 13 ans – 57%

Sélectionné dans les chais de l’Encantada, cet armagnac de 13 ans titre 57% et vient du domaine Le Frêche au coeur du Bas-Armagnac.

D’une superficie de deux hectares, le domaine Le Frêche produit et distille des eaux-de-vie proches de leur terroir, parfumées et authentiques. Grâce au cépage Baco qui a livré rondeur, fraîcheur et vivacité, on retrouve dans cet Armagnac toute l’identité du domaine Le Frêche.

Nez

Un beau boisé bien « rustique » comme les armagnacs peuvent nous offrir, sans être un infâme jus de bois bien sûr.

On retrouve pas mal de cire, de miel, de chocolat noir, de raisin sec, de tabac et une légère acidité qui pourrait ramener à certains fruits rouges.

L’alcool est bien équilibré et le tout emble très gourmand.

Bouche

La bouche est effectivement bien gourmande, pâtissière, briochée avec encore ce beau boisé accompagné de chocolat, de miel, de fruits secs, de tabac et de pâte d’amandes.

Un côté grillé fait son apparition et la fin de bouche est principalement marquée par un boisé légèrement amère et caramélisé en mode « brûlé ».

Prix

165€

Conclusion

Très chouette armagnac, je trouve juste le prix légèrement haut pour un armagnac de 13 ans… Ramené à 70cl, un Le Frêche 1990 de l’encantada coûte presque le même prix en fait.

Hormis cela, c’est très bon, clairement !

Note

86/100


Séailles 2000 – 20 ans – 54%

Direction le domaine Séailles, dans l’aire de la Ténarèze, où ce dernier a acquis de longue date une belle réputation dans la production d’Armagnacs fins et millésimés… dixit leur site web du moins 🙂

Distillé en 2000, ce armargnac vieux de 20 ans titre 54% et limité à 195 bouteilles.

Nez

Le nez semble très concentré, sur la glue, la caramel/beurre salé, le toffee, le raisin sec gorgé de sucre, la mangue, le pruneaux, l’abricot confit, le tabac et le chocolat.

Très complexe et hyper gourmand, ce nez est vraiment beau et à aucun moment les 54% d’alcool ne viennent gâcher notre plaisir.

Bouche

Mmmm, délicate, gourmande et plaquante, magnifique !

Des arômes chocolatés, caramélisés, légèrement fruités voir même acidulés par moments font de cette dégustation un vrai moment de pur bonheur.

On y retrouve pèle mèle le chocolat, le pruneaux, la vanille, le caramel, la mangue, le tabac, les agrumes confits, la mokatine et le raisin sec sur un profil très doux et agréable.

Je lui trouve limite un côté Caroni pour tout dire…

Prix

105€

Conclusion

BOMBE, cet armagnac est juste magnifique !

Note

92/100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.