Appleton 12 ans

Appleton 12 ans

7 juin 2018 Off By Roger

Il y a bientôt un an, je vous avais parlé longuement du mythique Appleton 50 ans, que tous passionnés rêvent de déguster un jour.

Grâce à un qdd, j’avais eu ce grand plaisir, plaisir qui aura été re partagé vu que le dernier petit centilitre qui me restait a été offert à un autre amateur… le partage c’est bien, c’est encore mieux dans les deux sens non ?

Retour donc à un niveau bien plus classique avec la version 12 ans de la plus grande distillerie Jamaïcaine.

Car l’air de rien, Appleton c’est quand même LE rhum de la Jamaïque pour le grand public (et un chien aussi pour les proches des bruts de fût). Pour les passionnés plus avertis, Hampden ou Long Pond seront souvent préférés mais ça c’est juste pour pouvoir faire le Dikkenek en soirée 🙂

En fouillant dans ma cave, je suis retombé sur cette bouteille et l’envie de me replonger dedans est directement venue. Il s’agit d’un des premier rum que j’ai eu avec l’Angostura 1919 mais je ne sais pour quelle raison, la bouteille est très peut entamée.

Donc aujourd’hui, nous avons droit à un blend de rhums âgés au minimum de 12 ans et maximum 18 ans en climat tropical titrant un léger 43%. D’après un certain Dave Broom, nous aurions là le rhum le plus fin de Jamaïque… rien que ça et pour 40€, c’est pas la fête ??

Couleur: il faut savoir que les Appleton sont passés au charbon actif histoire des les rendre aussi limpides qu’une eau de Spa (ou Evian, c’était juste pour le placement de produit).

Ils sont ensuite colorés au caramel afin d’uniformiser la couleur des différents batchs… Ici donc, une couleur tirant sur le miel, l’orange. Le liquide est relativement gras.

Nez: le nez est très doux, assez épicé avec de la noix de muscade, du tabac, de la pâte d’amande, un léger boisé/fumé. La vanille ressort assez bien ainsi que l’écorce d’orange et une pointe de citron. C’est très rond et agréable. Perso j’aime beaucoup.

Le caramel, le sucre brun sont bien entendu présents aussi mais sans exagération. Un nez très doux et équilibré sans partir dans tous les sens, c’est très “académique”.

Nous ne sommes clairement pas dans les rhums “puants”, typiques de la Jamaïque, mais pas de doute sur la famille des Rums anglais.

Bouche: la bouche est plutôt douce en rapport aux 43%. Aucune attaque et on est directement replongé délicatement dans les sensations découvertes au nez à savoir le tabac, la muscade, la vanille, l’écorce d’orange, le sucre brun, le caramel.

La longueur, sans être folle est plutôt agréable et se termine avec une petite pointe amère type noix et le caramel. Un côté chocolat noir est présent aussi.

Il se boit vraiment tout seul, il est très doux, rond et gourmand. 12 années remplies de sagesse donc.

Quand je pense que mon fils aîné à le même âge, il est nettement moins calme que ce jamaïquain 🙂

Conclusion: très chouette rhum, idéal pour commencer dans ce vaste monde. De mon côté j’ai pris plaisir à re découvrir cette bouteille. Les seules choses gênantes pour moi sont ce caramel peut être un chouia trop présent en fin de bouche et un petit manque de peps à mon goût.

Mais pour 40€, ça reste LA rolls par rapport à des diplomatico, don papa ou autre…

 

Encore un peu de lecture ?

  • Cyril nous a fait une superbe verticale Appleton ici et ici 
  • Lance nous parle d’une autre version de ce 12 ans ici
  • 32
  •  
  •  
  •