Rhum

Jamaica 2009 « Addict »

Quand un groupe de passionnés rencontre un embouteilleur aussi passionné que Plantation, cela ne pouvait que déboucher sur un projet très sympathique… et plus que probablement sur une cuvée mémorable !

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé en février 2019, quand l’équipe du groupe « Plantation Rum Addict » s’est rendu au château de Bonbonnet pour sélectionner leur propre cuvée parmi 10 fûts différents proposés par Alexandre Gabriel.

La longue dégustation qui s’en est suivi aura mis en lumière une barrique en particulier, un Long Pond 2009 brut de fût.

Distillé en 2009 chez Long Pond donc, en Jamaïque, ce rhum aura vieilli 9 ans sur l’île et 1 dernière année à Cognac dans un fût de la maison Ferrand. Le mark de ce dernier est VRW et il titre un gros 61%.

VRW est utilisé pour référencer les rhums distillés comme cela se faisait à la distillerie Vale Royal, qui a fermé ses portes en 1959. Il signifie tout simplement « Vale Royal Wedderburn »

Il s’agit d’un style « Wedderburn » doncqui indique un taux d’esters entre 200 et 300 gr/hlpa. On est sur une style dit « léger ».. pour un rhum de Jamaïque bien entendu 🙂

Dernière information importante, le dosage est de 0 sur ce single cask… aucun ajout quelconque de sucre donc.

Nez

Gourmand et chaleureux… ce qui est directement impressionnant est la limite absence d’alcool pour un spiritueux titrant 61.4% ! C’est vraiment étonnant et du coup, une belle surprise.

On y retrouve de belles notes beurrées, briochées, pâtissières avec la frangipane, la pâte d’amande, la vanille, certaines fleurs et quelques notes plus boisées et épicées avec notamment du moka et du chocolat au lait .

Les fruits sont bien entendu aussi de la partie avec la banane, la mangue et les fruits du verger bien murs. Quelques notes plus typiques de la Jamaïque comme un léger solvant sont à noter aussi ainsi qu’une pointe de chique au rhum.

Mais ce nez est avant tout quelque chose de vraiment équilibré, gourmand ou rien ne semble dépasser.

Un nez très plantation serais je tenté de dire, qui n’est pas loin du Clarendon 2003 en fait, mais avec plus de vigueur.

Bouche

L’entrée en bouche est plus vive, fraîche et vraiment très gourmande.

Directement les fruits prennent une grande partie de la place, le tout enrobé d’un fin caramel et soutenu par une présence plus boisée et cacaotée.

On ressent plus les 61.4% mais sans que cela ne soit de trop, justement c’est ce qui fait le charme de cette sélection non dénaturée hormis un passage en fût de cognac qui aura probablement aidé à arrondir légèrement les angles.

Avec le temps, ce spiritueux est toujours aussi luxuriant, avec un belle mangue, de la banane, la pomme, des épices, du tabac, de la vanille et toujours cet aspect très pâtissier.

La longueur est soutenue, sur une allure légèrement fumée et boisée.

Prix

75€

Conclusion

Très belle sélection qui a su garder ses caractéristiques originelles tout en préservant un plaisir à la dégustation.

On sent le rhum Jamaïcain brut de fût mais à la sauce Plantation, et cela sans jeux de mots !

Ce qui serait très intéressant et didactique, ce serait un petit coffret avec un rhum tel qu’il aura été après son premier vieillissement et le résultat suite au passage à Cognac.

Serait ce pour la Cuvée n° 2…. ? Bah oui, j’ai bien remarqué le numéro 1 sur l’étiquette, on ne met pas ça sur une bouteille pour rien 🙂

Overproof !

Note

89/100

4 Comments

  1. Merci pour cette belle description d’une cuvée dans laquelle on a mis toute notre passion ! Overproooof

    1. Mais de rien, c’est vraiment un bel embouteillage et une belle histoire. Je suis fan !

  2. Benoit "Ben Mre" says:

    Voici un retour de dégustation qui donne très envie de goûter, du coup ^_^

    1. Merci 🙏

      Un bien beau rhum, clairement une réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *