Rhums blancs High Esters

Rhums blancs High Esters

18 août 2019 0 By Roger

Aujourd’hui je vous propose trois rhums blancs en dégustation. Trois rhums que j’aurais dégusté en trois soirs, tellement leur profil est exubérant… Bref, j’ai fait un article sur des rhums high esters blancs (les rhums, pas les esters hein) et ça pue dans mon salon 😅

Bon alors, c’est quoi un rhum High Esters ? Pas facile comme question car cela implique pas mal de choses, mais en gros ce sera un rhum dont le profil aromatique est particulièrement riche.

Comme j’ai pas spécialement envie d’expliquer le comment du pourquoi, je vous renvoi sur l’excellent article de Nico et vers l’article sur les rhums Jamaïcains de Cyril.

Ces deux articles vous expliqueront en gros que ces profils hypers aromatiques proviennent d’une longue fermentation et d’ajout de “vinasse” (résidu de distillation et d’autres brols) afin de faire ressortir le plus de composants non alcool (dont les composants aromatiques) après distillation.

Ces composants étant captés par le maître distillateur, personne au rôle bien entendu plus que primordial !

Voila pour la partie “technique”… en gros, retenez qu’un rhum high esters sera avant tout un rhums très exubérants. Ces spiritueux venant principalement de Jamaïque, de la réunion et de Martinique (1 distillerie) entre autre.

Au menu de ce soir, un Hampden <>H, un Savanna Lontan et un Gallion grand arôme… Allez, ça s’annonce rude, force et courage !! 🙂

Hampden <> H

Embouteillage spécial pour le Whisky Live, cet Hampden <>H de chez nos copains d’Habitation Velier est un rhum “high esters” dont le taux d’esters se situe juste en dessous du HLCF pour ceux qui connaissent (960gr/hlpa).

Donc en gros, ça fouette 🙂

Titrant 66%, ce rhum blanc n’est pas à mettre entre toutes les mains…

Nez

Colle patex, solvant, fruits bien passés, olives en saumure.

C’est salin, déjà fumé et animal… Ça ferait limite penser à un morceau de viande crue. Oui je sais, c’est spécial mais c’est comme ça que je le vois 😅

Sinon pour le reste, pas grand chose d’autre en fait… les 66% sont étrangement discrets.

Bouche

De la grosse olive verte, encore saumuré et moins de fruits que ce à quoi je m’attendais même si on peut y retrouver une forme de vinaigre à la framboise

Par contre c’est vraiment buvable, et ça je ne m’y attendais pas dutout ! Les 66% ne cognent vraiment pas, limite doux et crémeux.

On y retrouve des traces de noix et d’olive sur la longueur assez folle de ce truc… Vraiment bluffant.

Une légère sucrosité est également de la partie et ajoute un touche gourmande à la dégustation.

Prix

+-60€

Conclusion

Je m’attendais à un truc diabolique et imbuvable, je suis assez étonné du résultat même si je ne me verrai pas avec 70cl chez moi.

C’est sympa, mais ça reste tout de même quelque chose de difficile à déguster tranquille…

Score

79/100

Savanna Lontan (lmdw)

Encore une exclusivité pour La maison du Whisky, qui décidément aiment proposer des trucs qui déchaussent les dents, ce Savanna est un grand arôme dont la durée de fermentation est particulièrement longue… 15 jours ! (là où les rhums agricoles AOC fermentent 72 heures max)

Titrant 57%, celui ci est déjà plus civilisé que l’autre sauvage décrit au dessus… Limité à 1000 bouteilles.

Nez

Eurk…. olive verte, tapenade d’anchois, saumure, amertume et colle patex

Vraiment, pas engageant ce truc. Laissons lui un peu de temps histoire de voir si ça change ou pas.

Le temps nous laisse un nez plus crémeux mais toujours dominé par cet aspect saumure/colle.

Les fruits ? je le cherche toujours et j’ai peine à déceler plus de choses que le citron en fait.

Bouche

Re eeuuurk, “eau de vie d’olives vertes saumurées“… c’est purement infâme ce truc en fait !

Je retente une seconde gorgée…. arf, non vraiment ça ne va pas dutout. On retrouve plus de sucrosité en deuxième bouche mais ça reste bien trop olives vertes/anchois. Même si le citron bien confit n’est pas loin, ça reste hyper amère et tout sauf plaisant.

Les 57% sont très bien intégrés.

Prix

+-50€

Conclusion

Je ne comprend pas qu’on ose embouteiller ce genre de choses, vraiment pour moi il n’y a aucun plaisir là dedans.

Certes c’est un ovni, mais franchement je me trouve très con avec les 68 cl qui me restent du coup.

Certains on adoré, personnellement je ne comprend pas l’intérêt.

Score

30/100

Latitude Grand Arôme de la Baie du Gallion

Dernière trouvaille de notre ami Nico, ce grand arôme est l’unique disponible en Martinique et est issue de la sucrerie du Grand Gallion.

Il est le fruit de la distillation de mélasse et de vinasse fermentée.

A noter qu’il n’y a pas d’ajout de levures pour la fermentation, uniquement la vinasse. C’était une technique relativement répandue vers 1900 dans toute la Martinique…

Nez

Fruits très mûrs, olives vertes, solvant et un côté sucré

Le fruits tourne à fruits confits, genre grosse cerise amarena… Le nez est très riche, très gourmand et limite liquoreux.

Le côté austère du premier nez, animal/fumé, saumuré disparaît assez vite pour laisser cet aspect liquoreux, avec limite un côté amareto et ses amandes.

Très très riche… Trop ? Probablement pour moi, je suis moins dans ce trip mais c’est très intéressant.

L’alcool est hyper rond, c’est plutôt bien intégré.

Bouche

Plus vif, assez eau de vie de cerise je dirais… C’est très fruité, liquoreux mais avec le peps des 60 watts

L’olive est toujours de la partie et vient ajouter une couche amère, iodée à ce panier de fruits au sirop de canne

C’est étonnant cette sucrosité, cela ajoute un couche bien grasse à ce mélange de fruits exotiques /olives. Du coup la bouche est plutôt douce pour un alcool à 60%

Très bien mais quelque peu écoeurant à la longue du coup.

Prix

48.9€

Conclusion

Intéressant mais pas ma came… Après, pour un rhum high esters, je le trouve nettement moins sauvage que ce que je pensais, limite plaisir mais ça reste un truc assez hard à déguster 😀

Score

79/100

Conclusion

Vraiment, j’ai du mal à comprendre pourquoi certains prennent ces rhums en dégustation pure… Je pense que cela est principalement fait pour faire des cocktails ou pour donner du peps à des assemblages.

Je sais que pas mal de monde aime ces profils, donc ils seront ravis avec le Latitude et le Hampden, mais pour les autres…. “Fuyez pauvres fous” !! 🙂 🙂

Et de fait, il existe sur le marché pas mal d’autres rhums de ce type, mais je n’ai pas le courage de les goûter 🙂

Pour ce qui est des scores, j’ai vraiment hésité à en mettre tellement le côté subjectif entre en ligne de compte pour ce genre de produits.

Avec ces rhums, on déteste ou on adore.. clairement.

Donc je n’aurais qu’une chose à vous dire, testez (en sample ou chez un caviste, un copain) ! Vous verrez vite si c’est fait pour vous ou non de toutes façons 🙂

* Merci à Daniele Biondi pour la photo de couverture (Dunder)

  •  
  •  
  •