Nouvelle découverte sur le blog, nous décollons pour l’Australie afin d’en apprendre plus sur la plus vieille distillerie toujours en activité de l’île, la bien nommée Beenleigh… Pourquoi bien nommée? Aucune idée mais ça donnait pas mal comme ça en fin de phrase…

Comme nous pouvons le découvrir sur l’excellent article du blog coeur de chauffe, la distillerie existe depuis 1884 et est née sur les cendres d’une distillerie ambulante (flottante en fait) ainsi que de son alambic en bois saisi car trop dérangeant vis à vis de la CSR (Colonial Sugar Refinery)… Je vous laisse le lien pour aller lire la suite, ce sera bien plus efficace et honnête que de tout recopier ici 🙂

Niveau technique, la distillerie ne produit du rhum qu’à partir de mélasses de la région et distille tout cela en colonnes et alambic à repasse. En fait, le fruit de la première distillation en colonne est redistillé avec l’alambic.

Personnellement, mes seuls contacts avec Beenleigh l’ont été grâce à Pupa Rhums et son Beenleigh finition Beaumes de Venises avec Ferroni et une version proposée par The Duchess.

Ce soir, je vous propose un embouteillage Spirit Of Rum avec un millésime 2007 et deux de chez Velier qui nous feront découvrir un 2006 et 2015 en vieillissement en Terres océaniques.

Australia 2007-2021 65.5%

Distillé donc en 2007, ce Beenleigh a passé une grande partie de son existence en Australie, on parle de 10 ans sur place.

Il est indiqué aussi qu’il s’agit là d’une distillation 100% pot still, ce qui semble être plutôt rare vu ce que j’explique plus haut 🙂

Enfin, 369 bouteilles de 50 cl auront été produites à partir de ce single cask.

Nez

Un nez assez classique de rum anglais de mélasse en fait, pas loin d’un croisement entre un Enmore et un Foursquare… C’est grillé, fruité, caramélisé et chocolaté.

On sent pas mal d’agrumes, d’écorces d’orange, de tabac, de chocolat noir ainsi que de la mangue et d’ananas, le tout nappé de caramel.

Ultra gourmand en fait, mais pas dans l’excès car une pointe de menthol vient rafraichir ce profil assez lourd.

L’alcool est là, ne semble pas trop exagéré malgré les 65%, mais il faudra y aller avec précaution tout de même.

Bouche

L’entrée en bouche est chaude, lourde et sombre avec de grosses notes cacaotées et torréfiées…. le boisé prend plus de place qu’au nez sans que cela n’en devienne un immonde jus de bois.

Le profil ne change pas spécialement du tout au tout avec l’aération, on reste sur des notes boisées, chocolatées avec du tabac, de la réglisse et une légère amertume en fin de bouche.

L’alcool se fait plus sentir qu’au nez.

Prix

80€ (50cl)

Conclusion

Un nez très chaleureux pour une bouche plus robuste… il faut aimer les profils plus boisés, même si celui ci reste gourmand. L’alcool pique quand même un petit peu, mais ça doit être mon côté précieux encore une fois (Mon sample indiquait 67% par contre, il s’agit soit d’une erreur, soit d’une version légèrement différente, ce qui expliquerait cela.)

Note

86/100

Beenleigh 2006-2021 59%

Provenant d’une double distillation Colonne/Pot Still, ce rhum de 13 ans a vieilli intégralement à la distillerie dans un « very old wooden vat »… En foudre j’imagine donc 🙂

Titrant 59%, les anges auraient sifflé 45% du jus initial et ce dernier ne bénéficie d’aucun ajout de sucre. La fermentation a duré 12 jours !

Nez

On sent directement que le vieillissement a été fait dans un grand foudre en bois, le premier nez ne nous offre pas un bon gros kick boisé mais plutôt un rhum assez fin, citronné, vanillé, sucré.

Les fruits plus tropicaux font leur apparition avec le temps, sans que cela n’en devienne une vrai corbeille de fruits non plus. On reste principalement sur les agrumes, le gingembre, le miel et quelques épices et autres baies rouges.

Bouche

La bouche est très agréable, finne et élégante… La touche citronnée, acidulé est toujours bien présente mais avec ici un boisé plus prononcé et quelques touches plus chocolatées et épicées.

J’avais peur que cela ne soit trop léger, mais ce côté plus tertiaire est vraiment très bien intégré et sauve presque ce rhum de l’ennui en fait, j’aime assez bien même si je ne pense pas que je craquerais sur une bouteille complète.

Prix

95€

Conclusion

Profil assez fin et acidulé, ce rhum est plutôt étonnant. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus bourrin, en fait c’est assez élégant et bien équilibré. Le côté foudre j’imagine.

Chouette découverte pour ceux qui recherchent quelque chose de moins « in your face » qu’un Port Mourant.. et le tarif est intéressant pour un rhum de cet âge même si c’est pas l’éclate totale non plus 🙂

Note

87/100

Australia 2015-2021 59%

Pareil que l’autre version, il s’agit d’un rhum distillé grâce à leur colonne et ensuite de leur alambic en cuivre.

Cette version titre aussi 59% et 45% de la quantité initiale a été absorbée par les anges aussi, mais ici le rhum vieillissait dans des plus petits fûts classiques « ex bourbon » et dans le climat aride du désert australien… Tout un programme donc 🙂

Nez

De fait, on retrouve plus un profil dans le style du Spirit Of Rum et un retour vers les rhums plus costauds.

On est encore avec ce côté zeste d’orange, acidulé mais plus caramélisé et mixé avec des fruits/pétales secs. C’est assez frais aussi avec du menthol et du camphre.

Le boisé n’est par contre pas trop marqué, tout au plus un léger chocolat au lait.

Bouche

Plus concentré que le 2006 aussi, la bouche est plutôt bien intégrée sur ces notes d’agrumes, de caramel, de fleurs séchées, de fruits secs, de tabac, de chocolat plus amère et d’épices.

Je dirais que c’est moins original que ce que proposait son grand frère de 2006 même si ça reste très bien fait.

Prix

69€

Conclusion

Très bien, même si ce n’est pas d’une originalité folle. Ca se laisse déguster sans trop de fausses notes mais ça ne dépayse pas vraiment pour ceux qui sont habitués aux navy Rum anglais en fait… Pour un rhum de 5 ans, je trouve la tarif assez chaud par contre.

Note

86/100

1 Comment

  1. Merci sur ce bel article des rhums Beenleigh ! Je ne connaissais pas, je vais essayer d’en déguster quelques un !

    Continuez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.