Rhum

Some Kind Of Rasta Morris

En ces temps de confinement, faire découvrir au public ses nouveaux embouteillages peut sembler, à juste titre, plutôt compliqué pour un embouteilleur… Bert Bruyneel de chez Rasta Morris l’a bien compris et à décidé de prendre le taureau par les cornes.

Et niveau efficacité, on ne peut que constater que la solution aura été radicale et rudement efficace… 100 kits découvertes auront été proposés gratuitement aux fans, rien que ça ! Il est toujours important de signaler ce genre d’initiative, à l’heure où tout coûte cher.

Dans ce kit, nous trouvons donc les 2 rhums qui nous occupent ce soir et 3 whisky sur lesquels on reviendra plus tard. Et si on en croit notre ami Serge Valentin, cela semble être deux très bons rhums !

Au menu, un Foursquare 2007 et un Bielle 2011. Je dois bien avouer ne pas avoir été subjugué par l’annonce, plus pour le côté surprise en fait. J’ai vraiment l’impression de revivre certains moments des fois. Après, si c’est top ça dérange moins, on est bien d’accord.

Mais ça nous fait quand même 7 Bielle et 4 Foursquare dans la collection Rasta Morris. On peut donc dire que les destinations sont un peu connues mais bon, encore une fois, si c’est bon c’est pas la fin du monde.

Bielle 2011 – 2019

Un rhum en provenance de Marie Galante et distillé chez Bielle en 2011. Titrant 52.8%, ce single cask de 8 ans d’âge est limité à 258 bouteilles

Couleur

Acajou

Nez

Le premier nez nous offre un côté herbacé et résineux rapidement effacé par des effluves plus fruitées et de fruits secs.

On est sur les fruits confits, la banane, la figue avec une pointe caramélisée. Les fruits secs grillés et bien entendu l’ajonc (#privatejoke) sont suivis d’une légère colle style Pattex.

C’est un profil assez concentré et charmeur où le boisé aura eu l’occasion de marquer le rhum durant les 8 années sur Marie Galante sans jamais prendre le dessus.

Le cigare, le tabac et un fin boisé viennent clôturer ce très sympathique nez.

Par contre, pas évident de retrouver Bielle directement je trouve. Mais c’est très bien tout de même.

Bouche

La bouche est plutôt douce et ronde, directement une belle réglisse bien grasse vient tapisser notre palais.

C’est un profil assez lourd et riche étonnamment. Le caramel, le tabac, la vanille, le chocolat noir ainsi qu’une pointe de coco et d’orange sanguine pourraient presque faire penser aux premiers abords à un Foursquare (inversion de sample ? 🙂 )

La finale est assez longue sur le tabac et la poudre de cacao.

Donc du coup, on reconnait encore moyennement Bielle en fait. Ce qui est un peu dommage quand on en déguste un mais bon.

Prix

144€

Conclusion

Très bon, y’a pas à dire… vraiment c’est un beau moment dégustation mais je trouve ce profil un peu éloigné des Bielle plus fruité, réglissé que j’affectionne.

Donc oui, ce rhum est très bon mais ce Bielle un peu déstabilisant 🙂

Note

89/100

Retrouvez ce rhum sur RumTastingNote en cliquant sur le logo si dessous.

Foursquare 2007 – 2020

Distillé chez Foursquare en 2007 et vieilli en partie sur place, ce single cask aura enfanté de 239 bouteilles titrant 61.7%

Couleur

Acajou

Nez

Un bon gros profil Foursquare comme on les aime bien… C’est gras, concentré et fruité.

Une belle dose de bananes bien mures, d’ananas flambés, de sucre caramélisé, d’agrumes en tous genres, du miel avec une pointe de tabac, de vanille, de chocolat au lait.

Classique, comme souvent, mais rudement efficace… comme souvent aussi en fait 🙂 Les 61% sont vraiment très discrets et très bien intégrés.

Bouche

Les watts se font déjà sentir un peu plus ici pour retomber dans du ultra classique Foursquare.

C’est à dire du citron confit, une pointe caramélisée, du tabac, de la banane, de la vanille, un peu de coco grillée ainsi que de la réglisse.

La finale est plutôt longue et grasse, sur le miel et la réglisse encore. L’alcool est vraiment très bien intégré et fondu à l’ensemble… une très belle réussite !

Prix

129€

Conclusion

Encore un très bon Foursquare dirons nous !

C’est drôlement bien foutu, vraiment mais cela est proposé à près du double d’un Foursquare 2007 officiel, même si ce dernier est plus jeune.

En plus de l’âge, il faut ajouter le broker qui fixe les prix aussi, mais ça fait quand même un peu mal au moment de passer à la caisse.

Mais cela n’en reste pas moins une toute belle sélection !

Note

89/100

Retrouvez ce rhum sur RumTastingNote en cliquant sur le logo si dessous.

Conclusion

Pour résumer, nous avons un excellent Bielle qui ressemble un peu trop à un Foursquare et un excellent Foursquare qui ressemble un peu trop à un Foursquare 🙂

Mais le plus important reste qu’au final, les deux sélections sont d’un très beau niveau et devraient ravir sans aucun soucis leurs propriétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *