Rhum

Jamaica 2012 wst&hf

Fin 2019, Gaëtan nous annonçait ici même la nature de son premier embouteillage rhum, un blend de 2 distilleries jamaïcaines de 7 ans en partenariat avec la compagnie des Indes.

Début 2020, Je me propose de vous pondre un petit article sur la dite chose après l’avoir achetée et craquée… oui, suis un ainsi moi 🙂

Retour donc ce soir sur le premier rhum mis en bouteille pour la jeune boutique liégeoise, Watch smell taste & having fun, le «  multi distilleries 2012».

Provenant des distilleries Clarendon (New Yarmouth) et une « totalement » secrète que j’imagine être Worthy Park, ce blend serait âgé de 7 ans et aura séjourné les deux dernières années dans un fût ayant contenu un rhum de chez Travellers à Belize…..

EDIT: En fait, Clarendon et New Yarmouth sont deux distilleries différentes… Une appartenant à Campari (New Yarmouth) et l’autre à National Rum of Jamaica (Clarendon). Donc non, ce n’est pas pareil mais du coup on ne sait pas trop laquelle est représentée dans ce blend… je penche plus pour New Yarmouth mais sans trop de certitudes…

7 ans passé ensemble ? Je ne pense pas, à mon avis les deux ont été « blendé » il y a deux ans dans le fameux fût de Belize.

A confirmer mais il semblerait qu’une partie du vieillissement se soit fait en Jamaïque, j’imagine donc mal ces deux distilleries s’amuser à faire ça là bas.

Titrant 55%, ce rhum aura été embouteillé 120 fois pour le plus grand plaisir des soiffards de notre ami Gaëtan !

Pour terminer, cela faisait longtemps que notre Gourou liégeois pensait à ce genre d’embouteillage, bon nombre de sample en provenance de la compagnie des indes auront été dégusté afin de trouver LA barrique qui plaisait à 100% aux 2/3 de l’équipe… Léon n’ayant étonnement pas eu son mot à dire là dedans (scandale ?).

Le « Watch »

Beau rhum doré, je m’attendais à plus clair à la vue du cv de la bête. c’est très beau.

Le « Smell »

Les fruits tout d’abord avec l’ananas, le citron, la banane ensuite quelques notes de solvants, de vanille, de poivre gris et d’olive.

Suivent ensuite le chocolat blanc, un fin boisé, du massepain, un côté beurré et enfin des épices.

Très agréable au nez, c’est plutôt frais et parfumé.

Cette odeur de massepain est vraiment très sympa et du coup moins habituel, ça ajoute une couche de gourmandise à ce rhum très funky/acide.

Le passage en fût de travelers à très certainement complexifié le jus, très bon choix de Florent !

Le « Taste »

Entrée en bouche vive sur le beurre, les fruits et cet ananas toujours présent, une touche plus boisé sur le tabac, le chocolat, les épices, l’amande.

Le bois est plus marqué en bouche qu’au nez, le mariage avec le côté acide et fruité est vraiment bien équilibré.

Une bouche plutôt gourmande où le passage en fût de Travellers aura aidé grandement ce blend. C’est très sympa, avec pas mal de peps sans être too much et ce côté pâtissier qui ne tombe jamais dans l’écœurant.

Nous avons droit à du fumé, du toasté en rétro olfaction, nous confirmant qu’on est bien sur du gros jamaïcain.

Le « Price »

68€

La « Conclusion »

Bien que n’étant pas spécialement fan de l’acidité des New Yarmouth, je dois bien avouer que ce blend aura fait mouche… le passage en fût de travellers aura procuré à ce blend un beau côté pâtissier.

Le choix de la réduction à 55% est plutôt sympa aussi, ça nous laisse pas mal de peps mais sans être totalement hors de contrôle. Le plaisir reste le maître mot de ce blend.

De plus, le prix est vraiment attractif… bon, ça reste un rhum relativement jeune donc je ne pense pas qu’il aurait fallu monter plus haut, mais ces derniers temps c’est pas ça qui gène le plus les embouteilleurs / sélectionneurs. Il est donc de bon ton de saluer l’initiative 🙂

La « Note »

87/100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *