La Favorite 2019 “Les Frères de la Côte”

La Favorite 2019 “Les Frères de la Côte”

20 octobre 2019 2 By Roger

En juillet 2018, les champs de l’habitation La Favorite sont remplis de canne à sucre et les récoltes, faites intégralement à la main, vont bon train. La distillation est faite comme toujours quelques jours après la récolte, broyage et mise en fermentation.

Février 2019, 5 fûts en chênes sont remplis avec une partie de ce précieux nectar après 7 mois de repos afin d’être embarqué dans la goélette “Tres Hombres” pour un voyage long de 6 mois en direction de l’Europe. Lors de ce périple, le jus sera bercé au grès des mouvements de la mer, proférant un vieillissement dynamique dans le fût et donc un contact bien plus intense avec le bois.

Septembre 2019, mise en bouteille à Saint Etienne (pas l’habitation hein !) par l’équipe des Frères de la Côte dans les traditionnelles bouteilles de la célèbre distillerie.

Et le tout avec une impacte écologique la plus basse possible… que demande le peuple !?!

Nous voici donc avec un rhum blanc vieilli 6 mois en fût de chêne et proposé à 50.3% avec sa petite mignonnette version “pure” (avant enfûtage donc).

Le kit complet pour un bel atelier La Favorite 🙂

Couleur

Version “pure”: cristallin

Vieillissement dynamique: Paille

Nez

Version “pure”: Très rond au nez, gourmand et cette affiliation claire avec la favorite. Les parfums s’entremêlent avec des touches iodées, fruitées et végétales.

Des effluves de sirop de sucre de canne nous arrivent au nez et apportent rondeur et gourmandise alors que les épices dont le poivre en tête nous ramènent à quelque chose de plus terre à terre.

Vieillissement dynamique : Le poivre ressort assez vite avec ce boisé déjà si caractéristique des chais de la distillerie.

La fraîcheur en a forcément pris un coup, ça n’est évidemment pas étouffant mais ça commence bien entendu à s’alourdir un peu.

Le côté “poussière” plutôt typique est déjà là, le chocolat au lait, quelques notes de camphre, les épices et le sucre de batterie.

Les fruits sont toujours présents avec le citron et quelques autres agrumes dont l’orange.

Bouche

Version “pure”: La bouche est fraîche, vive, végétale et grasse.
Les 53% apportent de peps et une structure à l’ensemble.

Le sucré d’un sirop ajoutent de la gourmandise, les fruits un peu de luxuriance et la finale est sur la canne fraîche et le poivre.

Vieillissement dynamique : La bouche est déjà plus ample, avec de belles notes fruitées, caramélisées, florales et un fin boisé qui en quelques mois aura déjà pris de la place.

Le chocolat est une fois de plus bien présent, ça pique légèrement et l’ensemble est plutôt cohérent.

C’est plutôt agréable et bien réussi sans être le summum de la dégustation. Ça reste un rhum vieux de 6 mois hein 🙂

Prix

55€

Conclusion

Alors évidemment, ce n’est clairement pas un grand rhum de dégustation comme peuvent l’être les millésimes de la distillerie, mais on y retrouve clairement déjà les marqueurs de ceux ci.

C’est encore jeune mais très agréable et un boisé naissant assez sympa à découvrir.

Je dirais que le Hardy paille (celui de Jean Claude) n’est pas loin dans l’esprit en fait… Avec plus de peps ici.

En gros, moi je le déguste en “ti vieux” et ça passe vraiment très très bien aussi !

Un truc sympa pour la prochaine fois, une mignonnette avec le même jus en blanc ET 6 mois en Martinique dans le même type de fût 🙂

Note

84/100 ….. et un bon 90/100 pour le “principe” même si cela ne représente évidemment qu’une petite goutte dans l’océan.

Ce concept de presque zéro émission est vraiment sympa et mérite clairement qu’on prenne le temps de se pencher dessus.

  •  
  •  
  •