Ledaig 2010

Ce soir, on change un peu avec un Whisky, le Ledaig 2010 sélectionné par watch smell taste and having fun à Liège.

Mon seul contact avec ce spiritueux était le Chichibu IPA et un superbe Islay fini en fût de px (dont je vous parlerai prochainement, une bombe).

Donc quand j’ai vu que Gaëtan avait été sélectionner un Ledaig chez Signatory Vintage, je me suis dit que j’irais bien le voir et goûter cela… sans trop d’attente car le whisky n’est pas trop mon truc à la base, mais curieux tout de même.

Arrivé sur place, je sélectionne quelques chopines danoises et anglaises en attendant mon tour… oui il y a du monde, c’est la fête des pères le lendemain.

Après ces quelques minutes, je vois Gaëtan arriver fier comme Artaban me servir un verre sûr et certain de lui… tout cela face à ma moue dubitative. Et là il m’explique avoir goûté 40 fûts différents pour en sélectionner 10 afin de fixer son choix définitif sur celui ci le lendemain matin.

La jeunesse de ce Ledaig et l’intégration de l’alcool l’ayant vraiment séduit…. en plus d’un côté assez atypique qui lui rappelle un peu le Meczal.

Moi de mon côté, j’avoue être assez agréablement surpris…. je vous explique cela ci-dessous.

Donc pour le CV, nous parlons d’un Ledaig distillé en 2010 et mis en bouteille en 2018 après 8 années passées en fût de bourbon. Celui ci aura donné 212 bouteilles titrant 61.2% pour finalement atterrir dans ma chère citée ardente…

Couleur: paille, or clair. Très gras, les jambes tapissent les parois du verre.

Nez: la ceinture de cuir en plein, la tourbe est en avant mais n’écrase pas tout. Une belle pointe de citron rafraîchit le tout, suivi de belles notes herbacées, poivrées et fumées.

Avec de l’aération, un très beau côté floral fait son apparition et rend ce whisky plus sensuel.

Le nez est très crémeux avec un alcool très fondu pour les 61.2% qu’il a sous le capot. Vraiment je suis assez surpris car à la base c’est pas mon kif dutout… Un léger côté cendrier froid est tout de même à noter, mais c’est très léger car d’habitude j’ai horreur de ça et là j’y reviens !

Bouche: la bouche est très douce, sur le cuir, le fumé, le citron, le poivre, l’iode, le menthol, la noix… la longueur est impressionnante sur le poivre, le cendrier froid et le citron.

Comme au nez, l’aspect général est très crémeux, fondu. Les 61.2% sont vraiment très bien intégrés à l’ensemble et il n’y a aucune agression durant toute la dégustation.

La tourbe est délicate et une belle fraîcheur se dégage tout au long de ce moment que l’on partage en sa compagnie.

C’est vraiment un whisky plaisir, je suis sous le charme.

Prix: 69€

Conclusion: je n’y connais pas grand chose en whisky donc je ne peux dire si c’est une bombe ou pas par rapport à d’autres. Toujours est il que moi j’adore cela et ça me donne clairement envie d’aller voir plus loin !

Nous avons là un très beau spiritueux pour un prix tout à fait sympathique, très belle sélection !

  • 27
  •  
  •  
  •