Worthy Park 2007

Worthy Park 2007

Petit arrêt chez la compagnie des Indes ce soir avec le Worthy park 2007 brut de fût !

Cet embouteilleur français est assez connus pour ses rhums d’entrées de gamme, ses sélections et aussi pour ses expérimentations (rhum infusé, finish improbables, blends osés, etc….)

Avec leurs blend Jamaica entre autre, il vous propose une très belle porte d’entrée vers cet univers qu’est le nôtre.

Les embouteillages ‘premium’ sont en parfaite continuité avec des sélections plus pointues, plus âgées et plus chères aussi comme Caroni, hampden, Dillon, uitvlugt etc…

Les expérimentations pouvant être fortement appréciées ou non, suivant le degrés aventurier du consommateur 🙂

Donc, la compagnie des Indes propose un beau panel de rhums venant de tout horizons, pour tous les goûts et toutes les bourses… plutôt pas mal comme concept.

En bref, je vous balance les informations qu’on trouve sur l’étiquette: Distillé en 2007 et mis en bouteille en 2015 brut de fut (WP42- 53%), ce rhum est donc âgé de 7 petites années sous le climat tropical européen pour donner 265 bouteilles. C’est plutôt bien détaillé, et cela est assez rare pour le souligner !

Et comme me l’a gentillement expliqué Florent Beuchet (patron de la compagnie des Indes), worthy park est une de ses distilleries préférées.

C’est en effet la seule en Jamaïque à utiliser de la mélasse provenant du raffinement du jus de leurs propres cannes à sucre. Ils ne font pas de Dunder mais ont une technique proche pour faire des arômes très puissants et augmenter le degrés de congénères de leurs Rhums.

Ces fûts m’avaient beaucoup surpris par leur nez sur le Genièvre et la sève de pin. C’est ce côté atypique que j’ai voulu faire découvrir aux amateurs de Jamaïcains. (Florent Beuchet)

Couleur: Belle couleur or, assez gras.

Nez: Effectivement, genièvre et sève de sapin nous sautent au nez. C’est très herbacé comme rhum et assez hors du commun. On est pas loin d’un pékèt di Lidje 🙂

Une petite acidité citronnée traine dans les parages et rafraichit bien l’ensemble.

Le reste, difficile de trouver plus pour mon pauvre petit nez mais bon, la banane est dans le coin et l’ortie blanche du mont saint michel n’aura jamais été aussi présente du coup (ça permet de remplir un peu quand on est à court pour ses descriptions. Comme je suis en train de le faire, là juste à l’instant. C’est fou mais ça marche en plus…regardez moi ce pavé, incroyable !)

Après un long repos, la vanille réussit à pointer le bout de son nez.

Vraiment surprenant mais très sympathique, je suis vraiment sous le charme.

Bouche: la bouche est vive, grasse, acide, herbacée, épicée, vanille. Tout ce mélange explose en bouche, c’est très frais et agréable.

On y retrouve quelques fruits, ananas et banane me semble t il.

La finale est assez longue, avec un léger boisé amère en fin de bouche.

Coût: +-65€ de mémoire, un très bon rapport qualité/prix.

Bien qu’assez surprenant, j’adooooore ce rhum car, en plus d’être bon, il est assez atypique et permet de sortir des sentiers battus.

Félicitation pour cette sélection, et merci de l’avoir laissé au degré initial. Une dilution aurait été fatale à ces particularités à mon avis.

Pour son jeune âge, ce rhum est un prodige tellement il est concentré et complexe… Sélection au top Florent !

  •  
  •  
  •  
  •