Rhum

Versailles 2012

Retour du sympathique embouteilleur Breton, Barikenn Rhum qui nous avait gratifié l’année passée de deux chouettes « petits » embouteillages tout à fait indiqués pour une belle introduction aux vrais rums anglais.

Cette fois ci, ils remettent le couvert avec une nouvelle sélection et une nouvelle destination. En effet, après la Barbade et la Jamaïque, direction vers le Guyana et la distillerie Diamond de chez Demerara Distillers Limited. Choix assez logique au final.

Sauf qu’ici, pas de réduction, ce rhum est proposé brut de fût, à savoir 58.9% là où les deux précédents embouteillages pointaient à 55%… La différence n’est pas énorme, cela semble plutôt malin et ciblé par rapport aux précédents détenteurs des deux autres bottlings.

Distillé donc en 2012 chez Diamond, ce demerara affiche le mark VSG qui n’est autre que la signature d’une distillation via l’alambic Versailles. Pour rappel, cet alambic est constitué d’une partie en bois qui ressemble à un foudre vertical sur laquelle repose les têtes et colonne à rectifier en cuivre.

Il s’agit avec Port Mourant des deux derniers spécimens toujours en activité. C’est quelque chose d’extrêmement rare et que l’on ne retrouve qu’en Guyana et les profils aromatiques des rhums sortant de là sont tout aussi uniques.

Voici en gros à quoi cela ressemble… ça doit être très sympa à aller voir soit dit en passant 🙂

Distillé donc en 2012, ce jeune rhum aura vieilli 2 ans et demi en Guyana avant d’être envoyé chez Scheer en Hollande… Là bas, il y restera 6 ans avant que notre ami Nicolas de chez barikenn ne le sélectionne. Seulement 186 bouteilles ne sortiront de ce fût.

Pour la petite histoire, il avait demandé des échantillons d’un autre Versailles et le seul qui restait était un fût âgé de 30 ans…. Léger écart dans le prix de vente du coup 🙂

Couleur

Or clair.

Nez

Très fruité, sur les fruits du vergers pomme /poire ainsi qu’une pointe citronnée. Le tout accompagné d’un fin boisé, de muscade, de cannelle, d’une pointe de caramel et de vanille sur un aspect beurré, brioché.

Profil assez proche d’un Port Mourant continental, avec le côté métallique en moins mais on sent effectivement que c’est jeune… sans que cela ne soit gênant pour autant, juste un constat.

Bouche

Plus vif, sur les mêmes fruits du verger, la vanille, les épices dont la muscade et un peu de poivre.

La vanille est de la partie aussi ainsi qu’une pointe de réglisse sur une finale plus métallique et légèrement amère. Ce profil est souvent la signature de ces wooden still en fait, ici c’est plus fin en fait.

Prix

89€

Conclusion

Profil assez classique d’un Versailles continental sans ajouts ou coloration. C’est assez bien pour un si jeune jus.

Une belle introduction aux Demerara

Note

86/100

Retrouvez ce rhum sur RumTastingNote en cliquant sur le logo si dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *