Les cavistes 2.0

Aujourd’hui, petit focus sur les cavistes 2.0… oui oui, “les ceux de l’Internet là”.

Tous ces sites qui nous permettent d’acheter tranquillement certaines bouteilles sans bouger du fauteuil, sans affronter la froideur de nos climats hostiles (bon j’exagère un peu ok), sans que cela ne se voit de trop non plus 🙂

Pour les experts, c’est à cause d’eux que votre téléphone vous prévient à 4 heure du matin que le nouveaux caroni single cask finition poulet curry est enfin disponible.

J’ai posé quelques questions à 4 “cavistes 2.0”: Excellence Rhum, Distillicious,  OhMyspirit et the whisky roundabout.

La particularité des deux derniers est qu’ils ont commencé par une boutique classique pour ensuite ajouter une fenêtre sur le Web. Excellence Rhum et Distillicious ayant privilégié uniquement le Web.

Alors le Web, pourquoi ?

Pour Thomas, la boutique en ligne est arrivée après ses deux magasins en région alsacienne. L’idée principale est de pouvoir répondre plus facilement aux différentes demandes qu’il reçoit via tous les réseaux sociaux.

L’intérêt aussi en tant que passionné est de pouvoir référencer des gammes plus “select” sur un bien plus grand territoire que l’Alsace, comme les Rhums l’Esprit et Arturo Makasare par exemple. OhMySpirit a donc vu le jour en juin 2017 afin de proposer ce genre de choses à un bien plus large public.

Stefano, lui,  possédait déjà un site web en 2011 mais uniquement pour certaines références. Le but était d’attirer les clients vers sa boutique. Voyant les demandes augmenter fortement, il remet donc à jour son site avec un bien plus grand éventail de références, dont certaines exclusivités comme sa nouvelle gamme bien connue: The Wild Parrot.

Quand à Alexandre, il n’avait encore rien quand il a décidé de se lancer dans le grand bain. Directement l’idée de faire cela via une plateforme web lui a semblé la solution la plus efficace pour pouvoir proposer une large gamme à un maximum de clients. Cela fait maintenant 5 ans que la solution est en place et dans la place.

Le lancement l’année passée de sa propre gamme d’embouteillage de rhum a été un succès. L’étape suivante serait elle l’ouverture d’une point de vente? Ce n’est n’est effectivement pas exclu.

Magali de son côté à ouvert un webShop car elle est déja occupée à plein temps. La gestion de sa boutique en ligne est une activité complémentaire et donc un lieu physique n’aurait du coup pas été possible tout simplement.

Le lancement, les difficultés commencent !

Alexandre ayant de bonnes notions en informatique, il aura monté toute la structure et il peut donc l’améliorer à souhaits. La plus grande difficulté aura donc été de se faire une place dans ce vaste monde.

L’aspect technique aura été par contre une plus grosse difficulté pour Thomas. Comme il nous l’explique, ce n’est juste pas son métier donc il faut s’appuyer sur un prestataire externe qui fera ça correctement.

Magali a eu plus de facilité à mettre sur pied son site, son mari étant web developer, toute la partie technique a été prise en main par celui ci. Aux début, seule la Belgique était desservie par Distillicious. Depuis la France fait partie des lieux pris en charge.

Trouver ensuite les bons partenaires pour l’envoi et la packaging est bien entendu capital. Hors de question pour Stefano d’expédier sans un emballage soigné et en toute sécurité ! Pour lui, cela était le plus gros défi à relever pour la création de la boutique en ligne.

Les difficultés auront donc été diverses et variées pour le lancement des plateformes…

Le look générale du site est quelque chose que nos 4 cavistes 2.0 ont gardé en tête lors de la création de celui ci. Une navigation simple et fluide, rien de tel que pour aider un visiteur à faire son choix. Un logo propre et facilement identifiable est bien entendu important.

La concurrence, ton univers impitoyable…

Effectivement nos 4 cavistes sont tous d’accord pour dire que la concurrence est plutôt coriace ! Le nombre de concurrents sérieux est en effet aussi important que les parts de marché grandes. Donc par rapport à une boutique classique, l’acheteur à toute une étendue de possibilités s’offrant à lui.

Imaginez 6 cavistes dans la même rue… chaud hein ?

Ils partent tous du principe qu’un catalogue soigné avec des exclusivités, des bouteilles rares, un packaging impeccable et une bonne logistique sont les clés du succès et surtout permettent de fidéliser leurs clientèle.

Pour Stefano, la maxime qu’il appose sur chaque envoie résume bien sa vision de la chose: “every single bottle is treated as if it were ours bottles

Thomas nous explique rencontrer certains clients lors de salons, de voyages et même directement dans son shop quand certains passent faire un petit coucou (moi entre autre 🙂 ).. cela aide aussi à fidéliser. Alexandre aussi de son côté fait beaucoup de rencontres, notamment sur les différents salons.

De son côté, Magali crée de temps en temps des liens particuliers avec certains clients mais bien entendu, il faut savoir bien séparer les choses.

Donc l’aspect social est bien présent, mais à distance… Un sample est par exemple souvent glissé dans le colis par Magali, d’autres goodies font parties des envois d’Alexandre et Thomas et tout cela permet de nouer des liens.

Mais fidéliser sa clientèle n’est vraiment pas chose facile, tellement il est simple de passer à la concurrence.

L’avenir ?

Pour Thomas, son jeune site représente déjà 10% de son chiffre d’affaire globale ce qui est assez impressionnant en moins d’une année. De son côté Stefano fait 20% de ses ventes via son site web…

Même si cela est en constante augmentation, leurs boutiques physiques ont donc encore bien entendu de beaux jours devant elles et ne doivent pas craindre la concurrence du Web. Mais toujours est il que l’activité 2.0 compte déjà énormément pour eux.

Vrai caviste ou juste vendeur sur le web ?

Magali nous explique ne pas spécialement compter ses heures… en effet il lui arrive souvent de répondre à une question le dimanche ou en soirée ou encore d’emballer des colis à 06h00 du matin afin de s’assurer de la livraison rapide de bouteilles.

Le grand avantage pour le client, est qu’il peut acheter tranquillement dans son fauteuil à toute heure (je confirme 🙂 ) tout en étant rassuré ou orienté en cas de doute sur une référence.

Pour Alexandre, il s’estime vrai caviste dans le sens ou la passion est très présente. Excellence rhum proposant des embouteillages non encore disponibles dans l’hexagone ou même sa propre collection en exclusivité.

Nos 4 spécialistes accordent aussi une grande importance sur les conseils et bien entendu le service après vente.

Thomas pense aussi que proposer un vaste choix de références est bien entendu un avantage sur certains cavistes ‘classiques’ peut être plus limités (car potentiellement moins de clients).

Merci les gars !!

Pour ma part, j’estime que les deux modèles peuvent bien entendu cohabiter. J’adore passer du temps chez un caviste pour discuter, déguster et rencontrer des gens mais il m’arrive quand même de commander sur le web.

Chaque solution à ses avantages/inconvénients mais il en faut pour tout le monde.

Pour certains, le web peut aider à s’intéresser ‘facilement’ à cette passion alors que d’autres souhaiteront un contact direct et pouvoir déambuler dans un magasin physique.

Certaines références plus rares ne sont pas toujours disponibles chez le caviste du coin, donc le web est aussi une solution dans ce cas là… tout dépend en fait de l’endroit où on se trouve et quelque part un peu des aptitudes sociales que l’on a ou non.

Une personne plus timide préférera peut être un contact virtuel pour poser ses questions, là ou d’autres souhaiteront discuter directement avec un caviste.

Merci à mes 4 cavistes 2.0 pour toutes ces réponses et merci aux lecteurs qui seront arrivés jusqu’ici ! Essayez le code promo VIVEROGER en passant un achat, peut être recevrez vous 0.001€ de réduction, qui sait ? 🙂

 

Le mot de la fin de Thomas, car ça m’a bien fait marrer 🙂

Rien de particulier je ne vais pas monopoliser tes lecteurs, si ce n’est que je suis heureux de laisser ma modeste trace sur désormais l’un des blogs les plus influents du monde du spiritueux… LOL.”

  • 32
  •  
  •  
  •