Cognac 4.3

Pour la dernière publication de cette première année de “bloggeur”, ce sera un cognac à l’honneur…. oui oui cet alcool de vieux là 🙂

Grâce à OldBrothers nous allons découvrir un beau spiritueux…de 43 ans !

Bon le cognac, moi j’y connais rien hormis les 2-3 incartades “armagnesques” et donc c’est avec curiosité que je vais me soumettre à cela (et avec grand plaisir).

Voici ce que wikipedia peut nous dire là dessus…enfin, un résumé hein 🙂

Le cognac est une eau-de-vie de vin, produite à partir de raisin dans une région délimitée centrée autour de Cognac, englobant une grande partie de la Charente, la presque totalité de la Charente-Maritime, et quelques enclaves en Dordogne et dans les Deux-Sèvres. Elle doit respecter des normes et des règles de production bien précises afin de pouvoir obtenir l’appellation « cognac ».

Donc en gros, c’est kif kif avec un armagnac ou un brandy…. sur le principe en tous cas.

Pour les petites présentations nous avons donc droit ce soir à un cognac de 43 ans d’âge titrant 40.3%…. Oui 43 ans en fût, ça reste incroyable ce genre de choses. Perso je suis toujours émerveillé devant autant de patience et de travail.

Mais 43 ans ça peut faire un peu peur aussi, aurons nous droit à un immonde jus de bois ?

Connaissant les autres sélections de OldBrothers, on risque plutôt d’être dans la finesse et non le truc lourdingue…. voyons ça !

Couleur: un beau jus doré tirant sur l’orange. C’est relativement gras.

Nez: On comprend mieux le “exotic” dans le nom officiel de ce cognac avec cette acidité du fruit de la passion qui se fait directement sentir. C’est du coup très frais. Le raisin n’est évidement pas très loin, ça reste quand même la base du jus que nous dégustons ce soir.

C’est très parfumé, une petite touche de rose ainsi qu’un léger boisé vient terminer ce nez ô combien étonnant.

J’avoue que je ne m’attendais pas dutout à ça, très belle surprise !

Bouche: très douce, sur la mangue, les fruits de la passion en retro olfaction. Un beau boisé subtil et pas dutout astringent…. le fût était bien en bois durant 43 ans ? on est sur de ça ? 🙂

Pour 40.3% je trouve que la longueur est vraiment très bien avec cette pointe de vanille/poivre qui vient terminer le boulot de très belle façon.

Je pense qu’un “bordel c’est bon” est de rigueur…. vraiment une superbe expérience !

Conclusion: 179€, c’est un budget…. mais quel histoire ce cognac. Lors de ma dégustation du Bielle 2006 je disais qu’il allait faire partie de ma whishList, celui là aussi !

  •  
  •  
  •  
  •  

Foursquare 2006

Haaaa, le foursquare 2006 by Velier…. Que de choses à raconter sur cette belle bouteille. Elle symbolise pleins de choses à elle […]